REFERAT-MenüDeutschGeographieGeschichteChemieBiographienElektronik
  EnglischEpochenFranzösischBiologieInformatikItalienisch
  KunstLateinLiteraturMathematikMusikPhilosophie
 PhysikPolitikPsychologieRechtSonstigeSpanisch
 SportTechnikWirtschaftWirtschaftskunde  

Le Petit Prince fr



Le Petit Prince

Antoine de Saint-Exupéry


La vie d'Antoine de Saint-Exupéry

1900                   Antoine de Saint-Exupéry est né le 29 juin 1900 à Lyon. Il grandit avec ses trois sours et son seul frère.


1904                   Malheureusement le père meurt quand le petit Antoine a l'age de quatre ans. Mais en général il vit une belle enfance. Il est élevé religieusement.

1917                   A l'age de 17 ans il finit son baccalauréat et poursuit des études en Suisse au collège Saint Louis pour s'y préparer au test d'admission pour l'école navale. Mais il ne réussit pas et ainsi, il suit les cours de l'Ecole des Beaux-Arts en section d'architecture à Paris.

1921                   Il commence son service le service militaire à Strasbourg dans l'armée de l'air.

1928                   A la fin de l'année apparait son premier véritable livre 'Courrier Sud'.

1930           Publication du livre 'Vol de nuit'.

1931                   Il se marie en Argentine.

1932                   Il doit faire un atterrissage forcé et est sauvé cinq jour après dans le désert.

1939                 Il publie son troisième livre qui porte le nom 'Terre des hommes'.

1940                 La publication du quatrième livre 'Pilote de guerre'

1944                 Il a publié d'autres livres appelés 'Lettre à un otage' et son ouvre le plus fameux ' Le petit prince'.

Dans la même année il est mobilisée par le gouvernement français pour un mission en Corse; il ne revient jamais. On suppose qu'il a été abattu par des avions de chasse allemands. Mais la vérité est inconnue.


Résumé du livre

Saint-Exupéry qui était tombé du ciel avec son avion fait connaissance avec le petit prince « à mille milles de tous les endroits habités ». Le petit prince, un bonhomme tout à fait extraordinaire a quitté son astéroïde sur lequel se trouvent les trois volcans, parce qu'il avait des difficultés avec une rose vaniteuse et trop fière. A cause d'elle il avait commencé à douter de son valeur.

Le narrateur raconte du voyage du petit prince et des différentes personnages qu'il a rencontré sur les planètes qu'il a visité. Tous ces personnages montrent des comportements de certains types d'homme. Le petit prince rencontre un roi seul et autoritaire, un vaniteux qui demande de l'admiration, un buveur qui veut oublier, un businessman qui ne s'occupe que de ce qu'il possède, un allumeur d'un réverbère et un géographe. Le petit prince a vu qu'ils ne s'occupent que d'eux-mêmes et qu'ils ne se tiennent qu'aux choses superficielles. A la recommandation du géographe il visite finalement la terre qui a une assez bonne réputation.

Sur la terre le petit prince rencontre un serpent qui lui raconte qu'on est seul même entre les hommes. Le serpent lui promet de l'aider à retourner sur son astéroïde quand il avait mal du pays.



Le renard qu'il rencontre un peu plus tard lui enseigne le secret d'amitié et d'amour : On ne voit qu'avec le cour. L'essentiel est invisible pour les yeux. On ne connait que les personne qu'on a apprivoisé. C'est-à-dire, avoir créé des liens.

A ce moment-là car le petit prince reconnait son erreur. Il avait vu un jardin plein de roses. Il commence à pleurer parce qu'il croyait que la rose sur sa planète n'était plus unique. Mais en fait comme il la soignait, arrosait et protégeait du vent, elle était quand même devenue quelque chose de spéciale pour lui. Il s'est alors trompé, sa rose est unique.

En réalisent tout cela, il regrette d'être parti de sa planète. Il se rend compte qu'il faut qu'il retourne pour que la rose ne meure pas de soif. Ainsi, le serpent le mord dans la cheville

et le corps du petit prince tombe dans le sable. Il a disparu le prochain matin. Saint-Exupéry réussit à réparer son avion et peut retourner dans son monde. Sachant qu'il a trouvé un ami qui vit quelque part sur une étoile.

Caractérisation

Le petit prince

Le petit prince est un petit bonhomme qui habite sur une planète loin de la nôtre. Sur cette planète ou sur l'astéroïde il soigne chaque jour sa rose et trois volcans. Les trois volcans, deux étant en activité et l'autre éteint, il sont chauffés par lui chaque jour. Il connait la rose depuis qu'elle est née et voit en elle l'incorporation de la beauté. Le petit prince adore cette rose et fait tout pour elle.

Malheureusement, cette rose est vaniteuse. Alors le petit prince part pour s'occuper d'autre chose et pour s'instruire. Il visite alors des différentes planètes sur lesquelles il rencontre des personnes qui représentent  des différentes caractères d'homme. Comme le petit prince ne sait rien de l'homme et de ses caractères il ne comprend pas les hommes et est bien stupéfait par leur curiosité. Chaque fois quand il part d'une planète, il se dit: "Les grandes personnes sont décidément bien bizarres!"

Le petit prince est donc naïf et pure comme un enfant. Pour lui les grandes personnes sont bêtes parce qu'ils ne s'occupent que d'eux-mêmes. C'est aussi pourquoi il ne trouve aucun ami sur tous ces astéroïdes. Il n'y a personne qui comprend son amour pour la rose. Le petit prince a plein de questions à demander mais ne répond jamais à une question qui est posée à lui-même.

Le  narrateur

Le narrateur aurait pu commencer une carrière comme peintre à l'age de six ans, mais il a été découragé par les grandes personnes qui ont mal compris son dessin de boa fermé et boa ouverte. Alors il a commencé de s'occuper pour

des « choses essentielles », comme disaient les adultes: la géographie et les mathématiques. Il perd alors un peu la façon de voir les choses comme les enfants le font et apprend à être adulte. Pourtant s'il n'oublie jamais de se rappeler à son enfance. Des fois, il fait même des fois le test de boa fermé et de boa ouverte. Mais les grandes personnes ne le comprennent jamais. Grace au petit prince le narrateur regagne la manière de vivre comme un enfant, de les comprendre et voir les choses véritablement essentielles dans la vie.

Il se développe encore pendant toute la nouvelle : du petit enfant naïf comparable au petit prince à l'adulte qui se laisse guider pas les chiffres et retour vers l'enfance et cette façon de voir le monde.

Dans cette nouvelle le narrateur se moque un peu des grandes personnes sans vraiment les blesser. Il y a toujours des appels aux enfants par rapport aux grandes personnes.

Le roi

Le roi représente un type de personne situé au plus haut dans notre société. Il est le symbole de dignité et du pouvoir. C'est un roi absolu avec un royaume où il n'y aucun sujet sur lequel il peut régner. Son autorité est inutile car il n'y a personne qui exécute ses ordres. Mais de toute façon, tous les hommes et tous les animaux sont des sujets. A cause de ce fait il se sent quand même responsable de donner des ordres et de jouer son rôle comme maitre sur tout et tout le monde. Bien sûr un vrai dominateur souhaite plus de respect pour soi-même et il demande qu'on obéit à ses ordres. Il a également besoin perçu et admiré.

Malheureusement, notre roi ne réalise pas qu'il est totalement drôle et ironique dans son rôle comme monarque. Mais le roi n'est pas tout à fait négatif. Car il est vrai qu'il s'agit d'un roi absolu mais il est aussi un roi éclairé. Il se peine toujours à faire des ordres raisonnables.

Le businessman

Les loisirs préférés du businessman sont l'addition de grandes sommes, de compter et de s'occuper de tout qui a une relation avec les chiffres. Le businessman est tout le temps très sérieux. Il se sent même blessé dans sa sérosité quand le petit prince arrive et ose lui

poser des questions. Le businessman n'est plus une personne humaine car il vit dans son monde de chiffre dans lequel il ne ressent rien et n'écoute pas ce qui se passe autour de lui. Il est incapable à s'entretenir et de communiquer. La seule chose qui l'intéresse vraiment est d'augmenter son capital, les étoiles. Elles sont les siennes car il est la première personne qui avait l'idée de les posséder.




Le businessman n'a été dérangé que trois fois dans sa vie: La première fois par un hanneton, la deuxième fois par une attaque de rhumatisme et la troisième fois par le petit prince.

Qu'est-ce que me frappe?

'Les grandes personnes aiment les chiffres. Quand vous leur parlez d'un nouvel ami, elles ne vous questionnent jamais sur l'essentiel.'                                                                       p.19

Ce qui me frappe en général dans ce livre est la façon comme il est écrit. Déjà la dédicace commence par une excuse aux enfants de ne pas leur avoir dédié la nouvelle du petit prince. Dans tout le livre Antoine de Saint-Exupéry parle des grandes personne d'une manière ironique mais sans les blesser. En lisant le petit livre je n'ai jamais rapporté les railleries à moi-même - même si moi aussi, je suis une grande personne. Donc les remarques ne sont pas vraiment personnelles parce que le lecteur qui apprécie le livre, se sent aussi un peu comme un enfant et s'exclut du groupe des grandes personnes. Mais quand on reste quelques minutes réfléchissant sur ce qu'on vient de lire on remarque qu'on est déjà un peu adulte et qu'on a honte de l'être. Le livre donne alors une impression assez étrange.

'Il est bien plus difficile de se juger soi-même que de juger autrui. Si tu réussis à bien te juger, c'est que tu es un véritable sage'                                                                               p.41

C'est vrai que c'est assez difficile de juger soi-même. Des fois il est très difficile d'avouer qu'on a fait un erreur ou qu'on avait tort. Souvent ces comportements qu'on trouve gênants auprès d'autres personnes sont ceux qu'on trouve aussi gênants auprès de soi-même.

« Où sont les hommes? », reprit enfin le petit prince. « On est un peu seul dans le désert. »

- « On est seul aussi chez les hommes », dit le serpent.                                                      p.60

Cette remarque est triste mais vrai. A nos jours il est très difficile pour certaines personnes de communiquer. Il y en a qui ont honte d'elles-mêmes parce qu'elles sont par exemple grosses ou pas 'belles' dans leurs yeux. Alors elles inventent une toute nouvelle personne, vont sur Internet et se créent un monde virtuel. De telles personnes se perdent tellement dans cette nouvelle image qu'une fois elles ont réalisé qu'elles sont toutes

seules. Déjà que la communication semble facile à faire qu'autrefois, on oublie de se parler véritablement. Des relations sont faites en écrivant des messages courts sur le téléphone mobile ou mon père par exemple mène même des réunions avec des clients japonais qu'il ne voit que sur un écran.

On économise de temps pour autre chose, mais à la fin on ne sait pas où il est resté, le temps. Il faut être si rapide dans ce monde, sinon on se noie et reste seul.

Synthèse

Qu'est-ce qui cette lecture m'a apporté?

J'ai beaucoup apprécié ce livre. Je l'avais déjà lu une fois en allemand et les mots d'Antoine de Saint-Exupéry m'ont touché vraiment profondément. Moi aussi, j'adore les enfants et je suis sûre qu'ils nous puissent enseigner beaucoup de choses. Les enfants sont très importants, ils sont notre avenir. Il faut qu'on les soigne et qu'on ne se fatigue pas de bien les former, de leur donner de l'aide quand ils ont des problèmes et surtout de l'amour.

Je suis alors tout à fait d'accord avec Antoine de Saint-Exupéry quand il dit que les enfants comprennent mieux les choses et qu'ils faut les écouter!

Le message

« Adieu », dit le renard. « Voici mon secret. Il est très simple: on ne voit bien qu'avec le cour. L'essentiel est invisible pour les yeux. »                                                                   p.72

Antoine de Saint-Exupéry veut dire avec ces phrases qu'on porte un oil dans notre intérieur et qu'il faut avoir confiance sur celui-ci. Les hommes ont oublié d'écouter leur cour. Quand on voit des gens dans la rue, on le catégorise selon leurs habits, leur façon de parler, d'aller, de rire. Une personne est classée dès la première fois qu'une autre personne la voit. Et souvent cette première impression n'est jamais vraiment oubliée.

Antoine de Saint-Exupéry veut nous rappeler que ce qui compte sur une personne et ce qui est vraiment essentiel n'est jamais ce qu'on voit. Mais c'est toujours ce qu'on ressent. Quand on aime quelque chose ce n'est pas parce qu'il est beau. C'est parce qu'on l'a

mis dans son cour à cause de son caractère. Si ce n'est pas le cas il ne s'agit pas de vrai amour, ce n'est que l'imagination.










Haupt | Fügen Sie Referat | Kontakt | Impressum | Datenschutz







Neu artikel