REFERAT-MenüDeutschGeographieGeschichteChemieBiographienElektronik
  EnglischEpochenFranzösischBiologieInformatikItalienisch
  KunstLateinLiteraturMathematikMusikPhilosophie
 PhysikPolitikPsychologieRechtSonstigeSpanisch
 SportTechnikWirtschaftWirtschaftskunde  

Les raisins de la galère - alle Gschichten chronologisch sortiert



Les raisins de la galère - alle Gschichten chronologisch sortiert!

Beschreibung d. Eltern/Familie
Les jeunes mariés ont habité avec la famille. ð sœur enceinte ð Kader a cherché du travail. ð La mère est très superstitieuse (abergläubisch) et elle interdit presque tout. Il y avait un mur d’ignorance entre Nadja et sa mère. Elle ne pouvait pas discuter avec Nadja. Le père de Nadja ne la contrariait (widersprechen) pas, il se montrait attentif à tout ce qu’elle faisait.

La mère avait 8 enfants et 3 fausses couches (Fehlgeburten). Mais les fausses couches étaient aussi vivantes (lebendig/Frühgeburten). A cause de la réligion elle n’a pas accepté ces enfants. Elle n’a pas pris la pillule parce que c’était interdit! Titom, le frère cadet (der Jüngste) était 6 mois dans le coma renversé (verursacht) par une voiture.
Le père était un chic type. Il a toujours travaillé. Il a commencé chez Renault où il a remplacé son père (Le grandpère de Nadja). Celui ci (Dieser) est retourné à son bled (Kaff), un village pour les vieux pour passer leurs journées à dormir (die letzten Tage).


Le maire (Bürgermeister) fait raser (abreißen) la maison de la famille de Nadja et il leur offre un grand appartement dans une HLM (Sozialwohnung: Habitation à loyer modéré). Ils y vivent maintenant, mais elle est pleine d’haine (Hass)et de rage (Zorn) contre le maire.

Liebesleben v. Nadja
Le premier flirt de Nadja était un Français et pas un Arabe, qui s’appelle Antoine. Elle était heureuse. Ses premières règles arrivaient un matin en plein cours de gymnastique. Après Antoine elle a eu une relation avec Marc qui a travaillé dans le social. Elle a eu 17 ans, et c’était sa première fois d’amour. Avec Marc elle se sentait en sécurité (Sicherheit). 21348uvg83noz7i

Le père de Nadja est très déprimé depuis sa retraite (Rente). La mère est perplexe (ratlos) et elle disait que la retraite ne lui valait(bedeutete) rien. Il pestait (schimpfte) contre la France. Il passait ses jours au balcon.

La mère a eu l’idée de l’envoyer au bled. Le voyage lui a fait peur (Angst gemacht). Des mauvaises nouvelles (Neuigkeiten) sont venues d’Algérie. Des attentats avaient lieu (stattfinden) un peu partout (überall). Ce n’était pas un bon moment de retourner à la maison. Plus tard le village de son père est tombé dans les mains islamistes (gestürmt/übernommen von den Islamisten)

Politische Entwicklung v. Nadja + Gschicht 4 garçons
A ce temps là le père pense souvent à son enfance (?) et il décide de se venger (sich rächen) auprès du (bei) maire Bourru, qui a rasé sa maison. Nadja veut l’aider. Elle doit se procurer (sich verschaffen) un bulldozer. Son père lui conseille (rät ihr) de faire attention. Quand elle réfléchit sur ce projet (Plan) Marc l’appelle. Il a besoin de son aide car (weil) 5 garçons sont en prison parce qu’ils ont volé (stehlen) 1200 FF. Les 5 garçons sont Rachid, le meneur (Anführer), Kader, Momo, Aziz et Rezki.

Tous les garçons racontent (erzählen) pourquoi ils ont volé. Aziz ne veut pas être comme les gens qui bossent (arbeiten). Momo veut acheter une guitare et Kader veut acheter un bateau pour traverser la mer. Rezki a volé pour une pute (Hure) qui s’appelle Agnes. vo348u1283nooz

Agnes est une fausse blonde. Elle a des faux cîls (Augenbrauen), des faux seins (Brüste) et un faux nom. Elle travaille à Paris entre 2 stations de métro. Rezki est amoureux d’elle. Et tous les 5 grondent (schimpfen) beaucoup sur les professeurs qui ennervent (nerven) au lieu (anstatt) d’apprendre (lernen) et qui rabaissent (herabsetzen) ses enfants. Peur eux et Agnes la vie c’est de la merde, les mecs (die Kerle) sont des brutes et tous veulent sortir de Resteville.

Gschicht Nourredine
Nourredine est le cousin de Nadja, Il n’était pas très bien au lycée. Il a rencontré une bande de déliquants. Il a fumé du hasch et il es faible et influençable.
A ce moment là N. était mûr pour tomber dans un groupe. (les barbus). Ce groupe a essayé de répondre l’islam dans la cité. Alors N. s’est laissé pousser la barbe (lies sich Bart wachsen). Il a abandonné le lycée pour être dans ce groupe.

Il a obligé sa mére et ses sœurs à porter le voile (Schleier), à faire les 5 prières quotidiennes (5 Pflichtgebete) et ne plus manger la nourriture (Nahrung) achetée avec l’argent de son père qui travaillait dans un bistro. Là il servait des boissons alcooliseés. Parce que le Coran interdit la vente, le transport et la consumation d’alcool, c’est un péché (Sünde) et l’argent est sale (schmutzig).

Mais le groupe de barbus est parti pour se battre en Algérie. C’est à dire Nourr. s’est senti abandonné (fühlt sich verlassen) et il est tombé malade (wurde krank). Il a refusé (verweigern) le médicin (Arzt) qui n’est pas un membre d’islam. Enfin il est mort. (stirbt).

Probleme zuhause
A la maison, Nadja a trouvé Titom (son frère) gigoter (zappeln) par terre et avoir l’écume (Schaum) aux levres (Lippen). Mais la crise est passée (Krise wurde überwunden) et Nadja est repartie (kehrte zurück) à la fac (Fakultät). Le père lui manquait énormément. Elle rêvait (träumen) de son père. Après on transfert le corps de son père à Tadmaït où l’enterrement (Begräbnis) avait lieu (stattfinden) ð on a lu le Coran.




Probleme in den Vororten (politisch) - Bandenkriege
On a assassiné (ermorden) Kamel qui a été un très bon gars (Kerl). Il était jeune, sportif et gentil. Tout le monde (alle) se sentait visé (getroffen) de cette liquidation. On a pensé qui sera le prochain (nächste). Tout le monde sait que les immigrés qui vivent à l’entrée de chaque banlieu sont morts (tot) pour
ð rien, morts par inadvertance (Mord aus Versehen)
ð morts pour un croissant volé (Mord wegen gestohlenem Croissant)

Les immigrés qu’on tue (die man umbringt) n’ont souvent plus que 18 (oft nicht älter als 18). Ils sont foutus (erledigt, am Ende). On a regroupé les familles en tas (zu einem Haufen zusammengepfercht) et on les a oubliées. Ils devraient se débrouiller (sich entwickeln) tout seuls avec ses enfants qui sont mal élèvés (schlecht erzogen) mal accueillis (aufgenommen) à l’école. Ils n’ont pas de sous (Geld), ils ne sont pas vraiment français. Il serait mieux de les renvoyer au bled (sollten zurück in ihr Kaff) où ils devraient s’occuper des chèvres (und sich dort um ihre Ziegen kümmern).

Nadjas Gedanken und Träume
Et maintenant Nadja se pose la question (fragt sich): „Pourquoi sont-ils là?».Elle sait que c’est la faute de Charles de Gaulle.(Staatsmann) - jez waß i endli, in welchem Jahr das spielt! ;-)

Nadja pense à une ville sans murs sans maison, avec des simples trous (Löcher) pour se reposer (sich ausruhen), des fours pour se rechauffer l’hiver , des tentes (Zelte) pour rappeler au bled (sich erinnern ans Kaff), un vent glacé (Eiswind) pour fouetter la paresse (die Faulheit auspeitschen) et des miradors (Wachtürme).

Elle ne peut pas se permettre (erlauben) de devenir folle (verrückt werden).

Gschicht 3 sœurs - Yamina (13), Kbira (14) et Rosa (16)
Les trois sœurs étaient belles et intelligentes. Leur père les a emmenées (schicken) au bled pour les vacances. A la rentrée scolaire de septembre elles ne sont plus revenues (kamen nicht mehr) parce que leur père les a enfermées dans une chambre chez leur oncle Mohammed.

Nadja a reçu une lettre de Rosa dans laquelle Rosa décrit sa situation. Les trois sœurs sont chez leur oncle contre leur gré (gegen ihren Willen). L’oncle est très cruel avec elles. Il les frappe (schlagen), elles n’ont plus le droit de sortir (dürfen nicht mehr weggehen), elles n’ont pas de copines (keine Freunde), elles doivent apprendre le Coran (müssen Koran lernen), leur tante leur parle en kabyle (Kabylisch=Sprache), mais elles ne comprennent que quelque mots (verstehen nur einige Wörter)… Elles risquent de devenir folles. Surtout Kbira. Elles réfusent de manger quelque chose et il leur faut un médicin. Rosa veut de l’aide par conséquent elle a écrit cette lettre à ses amis du lycée.

Gschicht Naïma
Naïma est la fille d’un Berbère du Sud marocain. Elle a réussi à aller jusqu’au bac et elle travaille maintenant dans un asile de grabataires (Altenpflegeheim). Son père est venu chez Nadja et il l’a prié (bitten) de retrouver sa fille qui a quitté son poste et est partie en Italie en compagnie d’un Français.

Le père est desésperé (verzweifelt) et c’est la honte (Schande) qui l’empêche de vivre (die ihn verhindert weiterzuleben - muss wissen was mit seiner Tochter passiert ist).

Nadja va à Naples (Neapel) pour chercher Naïma. Là elle rencontre Paolo. Elle se sent à l’aise (fühlt sich wohl) en dehors (außerhalb) de Resteville. Un jour elle voit une immense affiche (Werbeplakat) qui exhibe un corps d’une jeune fille. C’était Naïma, elle est devenue une star de la publicité. Nadja veut la contacter. Avec l’aide de Paolo elle rencontre Naïma. Après quelque jours elle rentre à Resteville. Là elle reçoit une lettre de Naïma avec de l’argent et un colis de vêtements pour les parents de Naïma. Naïma explique ce qu’elle fait en Italie. Son père ne l’accepte pas et lacère (zerreißen) les vêtements. Il l’appelle une pute (Hure). Il préfère dire qu’elle est morte. Il va organiser ses funérailles (Begräbnis). Pour lui, elle n’existe pas encore.











Haupt | Fügen Sie Referat | Kontakt | Impressum | Datenschutz







Neu artikel